vendredi 28 avril 2017

La réflexion...

" Réfléchir c’est faire le vide autour de soi, c’est évacuer le réel, c’est ne conserver du monde que le prétexte nécessaire aux interrogations et aux tourments de l’esprit. La réflexion supprime ; elle anéantit tout, sauf elle-même. "
Emil Cioran, Cahiers.

mercredi 26 avril 2017

La jeunesse de Rome...

" Le pape vient de condamner les moyens contraceptifs, la ‘pilule’. Je suis indigné. C’est une mesure criminelle. Ce célibataire imbécile ose se mêler de la vie intime des familles, et vouer au désespoir ou à l’infamie tant de jeunes filles qui ont ‘fauté’… La jeunesse de Rome, au lieu de protester à tort et à travers, ferait mieux de prendre le Vatican d’assaut. "
Emil Cioran, Cahiers.

mardi 25 avril 2017

" S’ennuyer, c’est se sentir inconsubstantiel au monde. "
Emil Cioran, Cahiers.

lundi 24 avril 2017

dimanche 23 avril 2017

La vie...

" Plus je pense à la vie comme phénomène distinct de la matière, plus elle m’épouvante : elle ne s’appuie sur rien, elle représente une improvisation, une tentative, une aventure, et elle m’apparaît si fragile, si inconsistante, si démunie de réalité que je ne puis réfléchir sur elle et ses conditions sans en ressentir un frisson de terreur. Elle n’est qu’un spectacle, qu’une fantaisie de la matière. Nous cesserions d’être si nous savions à quel point nous sommes irréels. Si l’on veut vivre, il faut s’abstenir de penser à la vie, de l’isoler dans l’univers, de vouloir la cerner. "
Emil Cioran, Cahiers.

samedi 22 avril 2017

Bientôt sur vos écrans...

"LE PORTRAIT INOUBLIABLE D'UN ÉCRIVAIN MYTHIQUE
Pour la 1er fois en DVD le 26 avril 2017 dans le cadre de la rétrospective Barbet Schroeder au Centre Pompidou du 21 avril au 11 juin 2017.
Le grand écrivain américain Charles Bukowski évoque tour à tour ses obsessions sur la vie, la mort, la littérature, les femmes et l'alcool... Découvrez pour la première fois en DVD l'intégralité des cinquante entretiens, dont seulement la moitié avait été diffusée à la télévision dans les années 1980. Le cinéaste - qui tournera Barfly en 1987 d'après un scénario de Bukowski - parvient à capter l'aura de cet écrivain bigger than life, véritable génie de la littérature américaine du XXe siècle !
INCLUS UN LIVRET (12 PAGES) EXCLUSIF !"

Enfin !!!!!! Aprés, pour moi, au moins 10 ans d'attente ! Avec des sous-titres en français et une image restaurée ! Amen !


Bohumil Hrabal (1914-1997)

Bohumil Hrabal

vendredi 21 avril 2017

Cré nom de Zeus...

« Paris est comme une prostituée. De loin, elle vous paraît ravissante, vous n’avez de cesse que vous la teniez entre vos bras. Au bout de cinq minutes, vous vous sentez vide, dégoûté de vous-même. Vous avez l’impression d’avoir été roulé. » p.293

« L’autre soir l’idée m’est venue
Cré nom de Zeus d’enculer un pendu ;
Le vent se lève sur la potence,
Voilà mon pendu qui se balance,
J’ai dû l’enculer en sautant,
Cré nom de Zeus on n’est jamais content.
Baiser dans un con trop petit,
Cré nom de Zeus on s’écorche le vit ;
Baiser dans un con trop large,
On ne sait pas où l’on décharge ;
Se branler étant bien emmerdant,
Cré nom de Zeus on n’est jamais content. » (en français dans le texte) p.376

« Le savoir, corbeille à pain vide ! » p.379

« Tout homme qui a des classiques plein le bide est un ennemi de la race humaine ! » p.380

Henry Miller, Tropique du Cancer, Editions Folio, 1934.